banner

La ville de Milan, située au nord de l’Italie, est l’un des plus importants centres commerciaux et financiers au monde. Il s’agit de la principale ville de l’Italie septentrionale, capitale de la province de Milan et de la région de Lombardie. Cette ville est liée à l’hospitalité parce que c’est là que, le 11 mars 1841, est né le cinquième fils de Luigi Menni et Luigia Figini qui lui donnèrent le nom d’Ángel Hércules  et qui, aujourd’hui, se nomme Saint Benoît Menni.

Les lieux importants pour l’histoire hospitalière sont :

L’Eglise de Santa María alla Fontana, à quelques pas du domicile des Menni où ils tenaient un commerce de bois. Dans cette Eglise paroissiale, Ángel reçu le sacrement du baptême le jour-même de sa naissance et plus tard, la confirmation. Sur un côté se trouve une chapelle dédiée à Saint Benoît avec un tableau du Saint du peintre Alberto Venditti.

En-dessous de l’Eglise se trouve un sanctuaire du XVI siècle dont le centre renfermait la source miraculeuse aujourd’hui remplacée par une pierre médiévale  avec onze tuyaux, dans une position considérée d’origine.

La Station centrale de Milan où le jeune Ángel Hércules Menni assistait comme bénévole pour recueillir les nombreux soldats blessés qui arrivaient en provenance du front de Magenta, à 20 km de Milan, durant la guerre de l’indépendance entre l’Italie et l’Autriche (1859), et transférer les blessés à l’hôpital Santa María Aracoeli des Frères de Saint Jean de Dieu (fatebenfratelli). Là-bas, en contact avec la douleur et voyant l’exemple des Frères, il décide de suivre Jésus dans l’Ordre hospitalier.

La Cathédrale de Milan (duomo, « Maison de Dieu »), un  splendide monument de style gothique, avec une façade néogothique. L’une des 2 245 statues qui décorent le périmètre extérieur est celle de notre Fondateur.

La Chartreuse de Pavie (Certosa di Pavia), un monastère de style gothique situé près de la petite ville de Pavie, à 40 km de distance de Milan. Ángel Hércules fit ici ses premiers exercices spirituels lorsqu’il avait dix-sept ans et il promit : « Confiance en le Seigneur et en sa Très Sainte Mère et générosité envers Dieu (…) sans égards avec mon amour propre ni avoir peur de ce que pourraient dire les hommes ».

En 1955, dans l’ancienne ville Bassi-Roncaldier de Albese, ville distante d’une quarantaine de kilomètres de Milan, la province italienne ouvrit un centre pour l’attention de personnes malades mentales appelé Villa San Benedetto. Aujourd’hui, c’est un complexe hospitalier de plus de 200 lits et des services diurnes et extrahospitaliers, appelé Casa di Cura San Benedetto Menni.